ICO

Si vous êtes un habitué des projets de cryptomonnaies, le terme ICO vous est certainement familier. Traduit généralement comme « première émission de jetons », cette appellation désigne des opérations de levée de fonds destinées à financer des programmes dans le domaine numérique.

Depuis l’avènement de la technologie Blockchain, ces dernières sont de plus en plus courantes. En effet, elles présentent l’avantage de favoriser des collectes de fonds très rapides. Si certaines start-ups y voient une opportunité, ce n’est pas le cas de tout le monde. Crypto Metaverse vous explique ce que c’est qu’une ICO exactement ainsi que l’essentiel à savoir à son sujet.

ICO : définition et signification

Vous avez entendu à de multiples reprises certains de vos proches parler d’ICO sans savoir de quoi il s’agissait ? Vous vous posez la question de savoir ce que c’est exactement ? Sachez qu’il s’agit simplement d’une abréviation anglaise qui se définit comme « Initial Coin Offering ».

En français, cela signifie offre initiale de jetons ou première émission de cyberjetons. Rappelez-vous cependant qu’il n’est pas question d’une simple opération de jetons. En réalité, il existe de nombreux aspects inhérents à la définition d’une ICO. En voici quelques-uns.

Une méthode de levée de fonds très efficace

La première chose que vous devez savoir sur l’ICO, c’est que c’est une stratégie de levée de fonds. Elle est très efficace. Plusieurs enseignes l’adoptent lors du lancement de leur projet. Le principe qui régit son fonctionnement est assez simple. Des actifs numériques relatifs audit projet sont mis en vente sur le marché à l’attention de potentiels investisseurs. Ces derniers n’ont par la suite qu’à les acheter pour entrer en possession d’un droit d’usage jugé exclusif.

Celui-ci se présente ici sous la forme d’un jeton numérique ou token. Il convient toutefois de préciser que dans le cas d’espèce, l’achat ne se fait pas au moyen d’argent physique. Ce sont plutôt des cryptomonnaies qui sont utilisées. En fin de compte, les initiateurs du projet se retrouvent avec une quantité impressionnante de ressources financières facilement échangeables pour démarrer la mise en exécution effective.

Une opération comparable sous certains cieux à une introduction en bourse

Une opération comparable sous certains cieux à une introduction en bourse

L’autre aspect sur lequel il est essentiel d’attirer l’attention lorsqu’on parle d’ICO, c’est que cette opération est comparable à plusieurs niveaux à une introduction en bourse. Premièrement, elle a généralement lieu lors du démarrage du projet. Deuxièmement, elle aboutit presque toujours à une meilleure valorisation de la structure.

Au regard de cela, on pourrait donc aisément l’assimiler à une entrée en bourse. Prenez néanmoins garde. Il existe quelques points de divergence entre ces deux procédés. Au nombre de ces derniers figure la nature des acquisitions. En effet, dans le cas d’une introduction en bourse, les investisseurs gagnent des parts du capital de l’entreprise.

Par contre, lorsqu’il s’agit d’une ICO, ce sont plutôt des tokens représentant des droits d’usage d’un service encore en cours de développement qui sont remportés. Par ailleurs, sachez que les IPO (Initial Public Offering) sont soumises à des réglementations très strictes. Ce n’est absolument pas le cas des ICO. Le fait que les jetons n’existent pas encore rend difficile toute qualification juridique.

Un système de financement innovant

Dans la définition d’une ICO, il faut également insister sur son caractère innovant. En réalité, ce n’est pas une simple opération destinée à obtenir du financement. Vous devez plutôt la voir comme une stratégie visant à inciter des investisseurs à acheter de jetons dans le but de les utiliser dans un casino qui n’existe pas encore. Comme vous pouvez le voir, le concept sort vraiment de l’ordinaire.

Si vous êtes à la recherche d’une opportunité d’investissement, n’hésitez donc pas à opter pour cette alternative. Soyez cependant prudent. Vu qu’il n’existe pas d’agence à proprement parler pour vérifier la validité des sociétés et des offres d’actions, vous encourez le risque de vous faire escroquer et d’essuyer des pertes.

Quels sont les chiffres en matière d’ICO ?

Quels sont les chiffres en matière d’ICO 

Parlant de chiffres, il faut savoir que depuis l’année 2017, le nombre d’ICO est en constante évolution. Rien qu’en octobre 2017, on comptait plus de 200 offres initiales de jetons avec un montant total dépassant 3 milliards de dollars.

Aujourd’hui, on dénombre plus de 6 000 ICO pour un total largement supérieur à des dizaines de milliards de dollars. Le record des montants levés est détenu par Trezos qui a rassemblé en juillet 2017 environ 232 millions de dollars. Il n’est toutefois pas le seul projet emblématique. Sur la liste des meilleures ICO se distinguent aussi :

  • Filecoin qui a levé 200 millions de dollars en septembre 2017 ;
  • Brave avec 35 millions de dollars réunis en moins de 30 secondes ;
  • Cosmos qui a rassemblé 16 millions de dollars en moins de 30 minutes ;
  • Gnosis avec 12 millions de dollars levés en 12 minutes.

Comme vous pouvez le remarquer, les chiffres en matière d’ICO sont assez reluisants. Que vous soyez collecteur de fonds ou investisseur, ne lésinez donc pas à porter votre choix sur cette solution.

Y a-t-il des avantages ou inconvénients à opter pour ce mode de financement ?

Si vous avez encore quelques réticences à préférer la levée de fonds par ICO, vous devez savoir que ce mode de financement présente de nombreux avantages. Premièrement, il prévient la dilution des capitaux propres. En effet, ce ne sont pas les titres de capital de l’entreprise qui sont achetés, mais plutôt des fonctionnalités.

Deuxièmement, cette méthode de levée de fonds vous offre la possibilité de lever des montants importants en un temps record tout en démocratisant le capital-risque. Bien évidemment, tout le monde peut investir, peu importe ses ressources ou attentes. Vous n’êtes donc pas non plus en reste si vous êtes investisseur.

Cela dit, ne vous attendez pas qu’à des avantages. L’ICO possède aussi des limites. Il ne vous permet pas par exemple de vous prémunir contre les risques de variation des taux de change ou de cyber-attaques. En plus de cela, il y a le manque de transparence. Prenez donc toutes vos précautions avant de vous lancer.